Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A l'attention des parents, grand-parents... et en ce temps de Carême :

Publié le par Pascale

Publié dans Eduquer, Enfants, Parents

Partager cet article

Repost 0

Numéro de Téléphone de la Maison Paroissiale

Publié le par Pascale

En attendant de pouvoir modifier le numéro indiqué à droite de cet article,

Le numéro pour contacter la Maison Paroissiale est le :

02.33.56.59.26

Veuillez nous excuser de ce contretemps.

Publié dans Téléphone, Annonces

Partager cet article

Repost 0

Le rôle de la Femme dans l'Eglise... un rôle de second choix ??? Non,

Publié le par Pascale

24 mars – France, Châlons-sur-Marne : Notre Dame de l'Epine (1400) - Sainte Catherine de Suède (+ 1381) 

Une Minute avec Marie
 
Faire connaître et aimer Marie     
 

Ce n’est pas un lot de second choix 

 

Marie est donnée comme exemple de l’accomplissement parfait de la féminité. A travers elle, Dieu montre aux femmes la place particulière qui leur est réservée dans l’Eglise. La part qui leur revient est celle de la charité. C’est l’Etre même de Dieu : Dieu est Amour !

Ce n’est pas un lot de second choix. Saint Jean Paul II nous aide à prendre conscience de cette mission spécifique de la femme : « Surtout de nos jours, on compte sur la manifestation du génie de la femme pour affermir l’attention à l’homme en toute circonstance, du fait même qu’il est homme ! »

Comment ne pas penser à Thérèse de Lisieux ? (…) Elle aurait voulu tout être : prêtre, apôtre, martyre. Puis le Seigneur l’éclaire d’une lumière intérieure qui lui apporte paix et joie : « Oui j’ai trouvé ma place dans l’Eglise (…) Dans le cœur de l’Eglise ma Mère, je serai l’Amour… Ainsi je serai tout ».

Si la vocation de tout être humain est d’aimer, la femme en a la responsabilité à un titre spécial dans le plan de Dieu. Elle est la gardienne de la lumière et de la charité.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
de Nazareth à une maternité universelle  

Emmanuelle Fournier 
Dans Un rendez-vous avec Elle, Editions des Béatitudes, page 33

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

 

Publié dans Marie, Eglise, Femme, Amour

Partager cet article

Repost 0

Avec Marie, osons :

Publié le par Pascale

Publié dans Marie, Foi, Chemin de Vie

Partager cet article

Repost 0

Baptême... Quand ? Où ? Comment ? résolu. Mais qui choisir...

Publié le par Pascale

Partager cet article

Repost 0

Prier pour ces enfants... "Facile !" et prier pour son mari ?...

Publié le par Pascale

Publié dans Prière, Epoux, Famille, Foi

Partager cet article

Repost 0

« Toutefois, Notre Dame lui a déjà écrasé la tête ».

Publié le par Pascale

22 mars - Marialis Cultus de Paul VI (1974) - Naissance de Lucie de Fatima (1907) 

Une Minute avec Marie
 
Faire connaître et aimer Marie     

C’est ce à quoi nous assistons actuellement 

 

Dans une interview accordée le 16 février 2008,  au média italien Teleradio Padre Pio, le cardinal Carlo Caffarra, alors archevêque de Bologne à qui le pape saint Jean Paul II a demandé de fonder l’Institut pontifical d’études sur le mariage et la famille,  commente une prophétie de sœur Lucie, voyante de Notre-Dame de Fatima dont le processus de béatification a commencé le 13 février (2008) :

« Quand j’ai commencé cette œuvre j’ai écrit à Sœur Lucie de Fatima (…). Je ne m’attendais pas à obtenir une réponse de sa part puisque je ne lui demandais que des prières. Cependant, en l’espace de quelques jours, j’ai reçu une très longue lettre de sa main. On peut trouver écrit dedans :

« La bataille finale entre le Seigneur et le royaume de Satan portera sur le mariage et la famille ». Elle ajoute également : « N’ayez pas peur : tous ceux qui travaillent à la sainteté du mariage et de la famille seront toujours combattus parce que ce sont des points décisifs ». Elle conclut : « Toutefois, Notre Dame lui a déjà écrasé la tête ».

(…) Quand on touche à un pilier fondateur, c’est toute la construction qui s’effondre. C’est ce à quoi nous assistons actuellement. Nous avons atteint ce moment crucial. 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Actualité du message de Fatima  

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

Publié dans Marie, Foi, Prière, Famille, Confiance

Partager cet article

Repost 0

Loué soit Notre Seigneur qui n'oublie pas ses enfants perdus au milieu de la tempête :

Publié le par Pascale

21 mars – Russie : Notre Dame de Nowy Swierjan 

Une Minute avec Marie
 
Faire connaître et aimer Marie     

La terre russe, foulée par la Mère de Dieu 

 

Serge Boulgakov qui, au plus fort du déchaînement de l'athéisme, demanda au patriarche Tikhon de devenir prêtre et fut ordonné le jour de la Pentecôte 1918, a publié un curieux dialogue, « Le Festin des dieux », dans le recueil « De profundis », consacré par les théologiens et les penseurs russes à la Révolution. On y lit :

L'Homme de lettres : « Pourquoi chercher parmi les morts celui qui est vivant ? La Russie est vivante. Le Christ la parcourt, comme jadis, sous une figure d'esclave, sans apparence ni beauté. (…) Et l'âme russe reconnaît sa voix et avec une joie ineffable se jette à ses pieds. En dehors de cette foi, de cette espérance, il n'y a plus rien chez nous. La terre russe a été foulée par les pas de la Mère de Dieu. »

L'errant conclut : « Un homme de mes proches m'a raconté qu'aux jours d'Octobre (1917), alors qu'il priait avec ferveur l'image de la Mère de Dieu, dans son cœur résonnaient d'une manière absolument claire ces paroles : la Russie est sauvée.

(…) Oui, il ne faut pas craindre pour la Russie, car la Russie est sauvée par la force de la Mère de Dieu. Et cela, croyez-le, toute la Russie orthodoxe le sent clairement. »

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Marie de Nazareth  

Extraits du recueil De profundis, sur Serge Boulgakov, paru en octobre 1918 à Moscou, et dont on ne connaît que deux exemplaires en Occident. Il a été réédité à Paris par Ymca Press, 1967. Le festin des dieux y occupe les pages 107-171.

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

Publié dans Foi, Marie, Prière

Partager cet article

Repost 0

Marie, Notre Mère à tous : "J'avais besoin de ce câlin pour trouver mon chemin"

Publié le par Pascale

20 mars – Suisse : Saint Nicolas de Flue (1417-1487) à qui Marie apparut plusieurs fois 

Une Minute avec Marie
 
Faire connaître et aimer Marie     

 

Franco Gedda est le responsable de l'école de vie du Cenacolo, à Lourdes (France). Il se souvient d'une grâce reçue à la Grotte, en 2001, alors qu'il était lui-même un jeune accueilli au sein du Cenacolo. Voici ce que dit Franco :

« Je me suis drogué pendant vingt-trois ans. Je voulais m'en sortir. J'ai eu la chance d'entrer dans la communauté Cenacolo en 2000.  Le 11 février 2001, je suis arrivé à Lourdes. Au bout de quelques mois, je me trouvais à la Grotte. J'étais encore triste, et pas vraiment guéri de la drogue. C'était une veillée de Pâques. Un jeune handicapé s'est tourné vers moi et m'a embrassé. J'ai compris que la Vierge était là et m'accompagnait pour sortir de l'emprise de la drogue et consolider mon chemin à travers cette rencontre, d'un jeune moins chanceux que moi pour la santé, mais connaissant déjà la joie de la foi.

Depuis, chaque fois que je suis à la Grotte je remercie Marie qui m'a envoyé cet ange gardien et je revois son sourire. Je pense que Jésus et Marie savent ainsi nous surprendre et nous donner un coup de pouce à travers un clin d'œil. J'avais  besoin ce jour-là de ce câlin pour trouver mon chemin. »

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Je me sens à 3000 mètres d'altitude, dans l'air pur  

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

Publié dans Marie, Confiance, Prière

Partager cet article

Repost 0

Notre Paroisse s'appelle "Paroisse de la Ste Famille", demandons à St Joseph de nous accompagner, notamment dans l'éducation chrétienne de nos familles, de nos enfants :

Publié le par Pascale

19 mars - Saint Joseph 

Une Minute avec Marie
 
Faire connaître et aimer Marie     
 

Pour que Jésus grandisse en taille, en sagesse et en grâce 

 

Regardons saint Joseph, modèle de l’éducateur, qui a su accompagner Jésus dans sa croissance « en sagesse, en taille et en grâce », comme le dit l’Évangile de Luc.

Partons de la taille, qui est la dimension la plus naturelle, la croissance physique et psychologique. Joseph, avec Marie, a pris soin de Jésus avant tout sur ce plan-là, c’est-à-dire qu’il l’a « élevé », en se souciant qu’il ne manque pas de ce qui est nécessaire à un sain développement. (…) Pendant ces années, Joseph a aussi appris à Jésus son travail, et Jésus a appris le métier de menuisier, comme son père Joseph. C’est de cette façon que Joseph a élevé Jésus.

Passons à la seconde dimension de l’éducation de Jésus, celle de la « sagesse ». Joseph a enseigné à l’enfant Jésus à écouter les Saintes Écritures, en particulier en l’accompagnant le samedi à la synagogue de Nazareth.

Et enfin, la dimension de la « grâce ». (…) Ce serait une grave erreur de penser qu’un père et une mère ne peuvent rien faire pour éduquer leurs enfants à grandir dans la grâce de Dieu. Grandir en taille, en sagesse, en grâce : c’est le travail qu’a fait Joseph avec Jésus, le faire grandir dans ces trois dimensions, l’aider à grandir.

Découvrir plus sur mariedenazareth.com :
Que dit saint Joseph aux pères d’aujourd’hui ?  

Pape François

ROME, 19 mars 2014 (Zenit.org

Je vous salue, Marie pleine de grâces ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

 

Pour faire connaître et aimer Marie

Une Minute avec Marie est un bref courriel quotidien ou hebdomadaire qui veut faire connaître et aimer Marie au plus grand nombre. J’abonne gratuitement mes proches et mes amis à Une Minute avec Marie :

Partager cet article

Repost 0

"Pour faire la Paix dans le Monde, il manque des oreilles..." a lancé le Pape François

Publié le par Pascale

Association Telefono Amico Italia © L'Osservatore Romano
<https://fr.zenit.org/articles/pour-faire-la-paix-dans-le-monde-il-manque-des-oreilles-lance-le-pape/

 



Association Telefono Amico Italia © L'Osservatore Romano

« Pour faire la paix, dans le monde, il manque des oreilles, il manque
des personnes qui sachent écouter », a lancé le pape François devant les
volontaires de « Telefono Amico Italia ». En les recevant au Vatican le
11 mars 2017 pour les 50 ans de l’association, le pape a assuré que
l’écoute était « la manifestation la plus simple » de charité fraternelle.

Créée en 1967, l’association italienne propose une écoute anonyme et
gratuite, par téléphone ou en ligne, pour les personnes qui souffrent
« de solitude, d’angoisse, de tristesse, de découragement, de colère, de
mal-être ». Ses 700 bénévoles répartis dans une vingtaine de centres
assurent un service tous les jours de l’année, de 10h à 24h.

*Seul celui qui sait se taire, sait écouter*

Le pape a salué « un service important, spécialement dans le contexte
social actuel, marqué par des malaises multiples dont l’origine se
trouve souvent dans l’isolement et le manque de dialogue ».

« Les grandes villes, tout en étant surpeuplées, a-t-il constaté, sont
l’emblème d’un genre de vie peu humain auquel les individus sont en
train de s’habituer : indifférence diffuse, communication toujours plus
virtuelle et moins personnelle, manque de valeurs solides sur lesquelles
fonder l’existence, culture de l’avoir et du paraître ».

Dans ce contexte, l’évêque de Rome a appelé à « favoriser le dialogue ».
La condition du dialogue étant « la capacité d’écoute, qui
malheureusement n’est pas très commune », a-t-il constaté : « Quelqu’un
disait : pour faire la paix, dans le monde, il manque des oreilles, il
manque des personnes qui sachent écouter, et puis de là vient le dialogue ».

« Écouter l’autre demande patience et attention, a-t-il assuré. Seul
celui qui sait se taire, sait écouter. On ne peut pas écouter en parlant
: bouche fermée ». L’écoute est « la manifestation la plus simple de
charité envers les frères », a encore affirmé le pape : « Écouter Dieu,
écouter le frère et la sœur qui a besoin d’aide, écouter un ami, un
parent ».

Il a estimé que Dieu était « l’exemple le plus excellent d’écoute :
chaque fois que nous prions, Il nous écoute, sans rien demander et même
nous précède et prend l’initiative en exauçant nos demandes d’aide.
L’attitude d’écoute, dont Dieu est le modèle, nous incite à abattre les
murs des incompréhensions, à créer des ponts de communication, en
dépassant l’isolement et la fermeture dans son petit monde ».

*S’il y avait plus de vrai dialogue…*

Le dialogue, a aussi expliqué le pape François, « manifeste un grand
respect, parce qu’il pose les personnes en attitude d’ouverture
réciproque ». Il est aussi « expression de charité parce que, sans
ignorer les différences, il peut aider à rechercher et à partager des
chemins en vue du bien commun ».

A travers le dialogue, a-t-il poursuivi, « nous pouvons apprendre à voir
l’autre non comme une menace, mais comme un don de Dieu, qui nous
interpelle et nous demande d’être reconnu ». « Dialoguer aide les
personnes à humaniser les relations et à dépasser les incompréhensions.
S’il y avait plus de dialogue – mais de vrai dialogue ! – dans les
familles, dans les milieux de travail, dans la politique, on résoudrait
plus facilement de nombreuses questions ! Quand il n’y a pas de
dialogue, les problèmes grandissent, les malentendus et les divisions
grandissent ».

« A travers le dialogue et l’écoute nous pouvons contribuer à la
construction d’un monde meilleur, en le rendant lieu d’accueil et de
respect, en luttant ainsi contre les divisions et les conflits », a
conclu le pape.

En confiant les bénévoles de « Telefono Amico Italia » à la protection
de la Vierge Marie, « Femme du silence et de l’écoute », il les a
encouragés à poursuivre leur œuvre pour que « personne ne reste isolé ».

Publié dans Pape, Paix, Ecoute, Dialogue, Prière

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>